Editorial

Éditorial : le monde tremble encore plus

Par Soumana Adamou

Pendant que le monde célèbre la journée internationale de la femme ce 08 mars, avec l’espoir que justice lui sera faite, pour qu’ elle trouve toutes les places qui lui reviennent de droit, la presse Nigérienne perd un de ses doyens Gréma Boukar (paix à son âme). Aussi, à voir ce qui se passe entre la Russie et l’Ukraine, il est clair qu’il faut se demander où se trouve l’erreur pour que la force et la terreur remplacent le droit et la raison. Le monde doit il continuer à se laisser aller vers la domination des pays les plus puissants sur les plus faibles en mettant de côté, le bon sens ? L’ Ukraine a la crête de ses toits qui brûle sous la puissance de feu de la Russie. Pendant ce temps, ses alliés restent pour le moment désemparés et ne savent plus, par où passer pour ramener le bouillant Vladimir Poutine à respecter le droit des peuples à disposer de leur souveraineté et à nouer leurs alliances selon leur entendement et selon leurs intérêts. Comme dirait l’autre, Dieu ne fait rien pour rien. En effet, depuis la sortie de la deuxième guerre mondiale, il était convenu de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que plus jamais, les velléités de domination et d’ expansionnisme ne reviennent en ce monde pour créer un autre trouble à l’ordre public. L’ONU est ainsi née sur les cendres de la société des nations dont les insuffisances ont fait que rien n’a pu empêcher au monde d’aller en guerre pour la deuxième fois. Mais depuis lors, les grands pays de ce monde qui se sont donnés les moyens de tout contrôler se taisent sur des injustices dont la finalité ne peut que conduire l’humanité à sa perte. C’est ce à quoi le monde assiste sans être capable d’empêcher aux armes de crépiter en Ukraine. De manière tacite, des pays, dans le petit cercle fermé de l’ hégémonie occidentale, avaient des droits de vie ou de mort sur d’autres peuples avec même la possibilité de renverser de bombarder des pays, de tuer froidement des chefs d’État qui ne s’alignent pas derrière leur logique ou de renverser des régimes. D’autres puissances refusent carrément la pratique de la démocratie dans ses normes universelles, telle qu’ elle serait acceptée par tous à leurs anciennes colonie. Au mépris du droit international, des pays croupissent en Afrique francophone et ploient sous le poids d’injonctions diverses pour s’ entremêler dans leurs affaires intérieures. Le monde entier observe ces puissances faire malgré le droit à ces peuples de disposer de leur souveraineté pour en jouir comme ils veulent. Les dirigeants africains sont intimidés au motif d’être renversé et humilies s’ils résistent et s’ils refusent de trahir leurs peuples. Leur devoir, c’est de monter la garde sur leurs intérêts et d’y veiller. Les velléités hégémoniques d’ un pays sur un autre n’ont pas commencé par la Russie sur l’ Ukraine. Des pays comme la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan furent attaqués, bombardés et détruits laissant des centaines de milliers de morts et de victimes de guerre comme sombre tableau. Khadafi, Saddam Hussein(paix à leurs âmes) ont tous laissé leurs peaux , assassinés dans cette velléité de dominer l’autre et le contraindre à s’aligner derrière des concepts qui ne les arrangeraient guère. Toutes ces injustices se passent avec la connivence des institutions et organismes internationaux. Les organisations et autres défenseurs des droits de l’ homme observent et ne disent mot comme si ces puissances qui dictent tout sur le monde entier ne sont pas concernés par le respect des droits humains et de la souveraineté des peuples à travers le monde. En Afrique, les anciennes colonies françaises, sans défense vivent cette prétention d’un pays à dominer un autre depuis la nuit des temps pour constituer un frein à leur développement. Leurs richesses narurelles soumises à des accords secrets sont pillées et déportées ailleurs sur le marché international pour être monnaiyees comme l’uranium du Niger. Les vrais propriétaires n’ont droit qu’à des miettes. L’histoire du franc CFA est la plus grande arnaque qui ne serait jamais égalée en ce monde. Ce qui explique la pauvreté, la plus totale et leurs corollaires de maladies les plus banales qui sévissent pour décimer les populations. Cette injustice selble être acceptée par le monde entier qui se tait. LaFrance et ses alliés semblent avoir vu la guerre venir. C’est pourquoi, pour des raisons géostratégiques et sous prétexte d’une prétendue lutte contre le terrorisme, ils ont créé les conditions d’une insécurité au sahel, propulsée de la Libye. Ces derniers ont eu l’idée de déployer leurs forces sur des terrains loin de chez eux en Afriq, où ils peuvent essayer leurs armes et s’ entraîner au mieux. Pour eux, il faut se préparer à des éventuelles surprises qui peuvent venir de partout pour s’imposer et changer l’ ordre mondial actuel où les plus riches doivent continuer à s’ enrichir et les plus pauvres, à s’enfoncer dans la précarité la plus totale.

%d blogueurs aiment cette page :