Niger : le CNSP dit non à l’aide humanitaire venant du Benin

Actualité Politique

(Les Échos du Niger 21 sept) Les autorités militaires de la transition regroupées au sein du CNSP ont refusé la proposition du Bénin d’acheminer l’aide humanitaire suite aux demandes adressées par l’Onu. Des camions en provenance du Bénin sont bloqués à la frontière, et l’armée nigérienne poursuit son déploiement dans l’attente d’une éventuelle agression contre le territoire national.

Depuis le coup d’État du 26 juillet qui a renversé Mohamed Bazoum la relation est tendue entre les deux pays. Le CNSP a même rompu sa coopération militaire avec le Bénin. De son côté, Patrice Talon continue d’affirmer que le seul interlocuteur légitime est le président renversé Mohamed Bazoum. Le chef de la diplomatie béninoise a informé la commission de la Cedeao et l’ONU du blocage des camions par le Niger. Il a précisé que son pays a ouvert un couloir humanitaire le 5 septembre pour laisser passer l’aide, mais que l’armée nigérienne s’est opposée à l’entrée du convoi sur son territoire.

Dans les détails, il s’agit d’une trentaine de camions chargés de produits nutritionnels et des médicaments destinés au PAM et à l’Unicef. Ces cargaisons avaient pour destination les villes de Diffa, de Maradi, de Tahoua, de Zinder et de Niamey.

Le Togo a également fait savoir qu’il était disposé à faire passer l’aide humanitaire. Le CNSP n’a pour l’heure marqué aucune inimité envers le président Faure Gnassingbé qui dans les premières heures se serait déplacé sur place pour entamer une discrète transition

Mawulolo Ahlijah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *