Billet: « les citoyens sont égaux devant la loi »

Société

La Police Nationale, ou disons notre police Nationale doit d’abord avoir les papiers complets de leurs motos avant de venir sur les rond points arrêter les motos des citoyens pour défaut de pieces. Sans compter aussi qu’il a beaucoup des éléments de FDS qui se circulent librement à Niamey sur leur motos ni papiers de vente, ni plaque d’immatriculation, ni Assurance et ni aussi vignettes ce qui fait un manque à gagner considérable pour l’état. Cette situation créée aussi des sentiments de frustration énorme chez les usagers de la route qui observent impuissamment cette injustice créée par ceux qui sont chargés d’appliquer la loi notamment les Policiers de la Circulation ,pourtant tous les citoyens sont égaux devant la loi. Pour cela en tant que activiste soucieux des biens publics interpele le premier patron de la police routière de Niamey, le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, de la Garde Nationale de dire à ces éléments de se conformer vis à vis de la loi. Comme disaient les anglais :dura lex sed lex « la loi est dure mais c’est la loi », il faut l’appliquer comme telle. Dans le cas contraire nous lançons nos cries de cœur à la HALCIA afin de laisser la loi s’appliquer à tous.

Hainikoye Wali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *