Santé Société

Échos santé : La dépigmentation, une pratique aux multiples conséquences sur les femmes au Niger

Le développement des pratiques de dépigmentation  volontaire pose un réel problème de santé publique au Niger, au vue des conséquences multiples qu’elles engendrent sur celles et ceux qui y font recours pour s’éclaircir la peau afin de se conformer à un supposé critère de beauté. La dépigmentation se pratique  à travers des produits utilisés sous forme de crèmes, gel, lait corporel, ou savons appliqués sur tout le corps seuls ou en association, une ou plusieurs fois par jours. Selon une étude faite sur le phénomène dans le cadre d’une thèse soutenu au mois de juillet la dépigmentation touche 76 % de l’échantillon sur laquelle à portée l’étude. Pour en savoir davantage sur cette pratique néfaste à la peau, les Échos du Niger s’est entretenu avec  Dr Harouna Moussa, Spécialiste en Dermatologie/IST/VIH SIDA au Centre Hospitalier Régional de Dosso.

Les Échos du Niger : Qu’est-ce que la dépigmentation ?

Dr Harouna Moussa: Par définition, c’est l’usage de produits par voies locale (application locale) ou générale (voie orale ou injectable) dans le but de s’éclaircir la peau.

Quelles sont les causes de la dépigmentation volontaire ?

Les causes du phénomène restent complexes et sont fonction de chaque milieu.

On pourrait penser à un phénomène de mode, un complexe de la peau noire vis-à-vis de la peau blanche, un désir de séduction (on  fait croire aux femmes que les hommes préfèrent les femmes claires), l’ignorance.

Comment reconnaitre un produit éclaircissant ?              

Pour reconnaitre un produit éclaircissant, il suffit de lire sur l’emballage ou la notice le principe actif c’est-à-dire la substance présente dans le produit qui lui confère ses propriétés thérapeutiques ou préventives. Dans le cas des produits éclaircissants le principe actif c’est surtout l’hydroquinone ou les corticoïdes ou le mercure.

Il y a des produits éclaircissants qui ne mentionnent pas  forcement la présence d’hydroquinone, de corticoïdes ou de dérivés mercuriels dans ce cas comment les reconnaitre ?

D’abord ça peut être une stratégie de marketing pour tromper le client afin d’écouler le produit. Ensuite il peut y avoir des extraits des comme le citron ou des légumes (carotte) .D’autre part, il y a aussi la présence de l’éthanol et Kojak.

Quels sont les risques liés à la dépigmentation

Les conséquences sont multiples et sont fonction du produit utilisé.

Sur le plan local, on a d’abord les brûlures de la peau qui laissent de grosses cicatrices sur les parties touchées. Il y a ensuite des allergies qui se manifestent par l’apparition de boutons sur tout le corps, Ochronose (noirceurs des parties de la peau exposées au soleil), Acné fréquente et compliquée,      Hypertrichose (pilosité anormale sur une partie du corps ou sur sa totalité), Vergetures sur tout le corps qui sont dues à la destruction des fibres élastiques de la peau qui se relâche, la peau devient mince et très fragile, ce qui empêche une intervention chirurgicale au cas où la personne a un problème. Par exemple les femmes enceintes qui doivent subir une césarienne. Après l’intervention, les sutures ne tiennent pas et cela peut entraîner la mort. 

Les utilisateurs de ces produits deviennent progressivement multicolores (Dyschromie) et dégagent une odeur nauséabonde avec des rides et des plis sur tout le corps lié à un vieillissement prématuré de la peau. Le risque infectieux avec toutes sortes d’infections de la peau, des furoncles, des mycoses, la gale.

Sur le plan général, c’est surtout les effets secondaires des corticoïdes injectables. Ces produits qui sont directement injectés dans le sang entraînent l’hypertension artérielle, le diabète, les cancers de la peau, les insuffisances rénales, la perturbation du cycle menstruel, la cécité.

Il y’a des femmes enceintes qui utilisent des produits éclaircissants, qu’elles conséquences sur la santé du bébé ?

Ces produits qui sont directement envoyés dans le sang peuvent avoir des conséquences sur la santé du bébé dont entre autre le risque de mettre au monde un enfant avec un faible poids de naissance dont la croissance sera très lente, les problèmes osseux parce que les corticoïdes empêchent la consolidation des articulations.

La plupart des personnes qui se dépigmentent sont grosses, est-ce les effets secondaires des produits éclaircissants ?

Bien sûre ! Car certains produits éclaircissants contiennent des corticoïdes qui donnent comme un des effets secondaires la prise de poids.

Existe-t-il des statistiques sur la dépigmentation au Niger ?

A ma connaissance un mémoire sur la dépigmentation a été soutenu en juillet 2022 par une étudiante de l’IFTIC dans lequel il a été rapporté sur un échantillon de 100 filles interviewées dans 3 établissements, 76 utilisent les produits éclaircissants donc 76%.

Les risques liés à cette pratique se développent à long terme ou à court terme?

A long terme, car les conséquences ne se voient pas dès les premiers moments de l’utilisation. C’est un long processus qui s’installe progressivement et détruit la personne lentement.

Quels conseils à l’endroit des utilisateurs des produits éclaircissants pour éviter les risques liés à la pratique ?

D’abord   arrêter la dépigmentation le plutôt serait le meilleur, ensuite consulter un dermatologue et enfin savoir que certaines conséquences sont irréversibles.

Quel est votre mot de la fin?

La peau naturelle est belle et elle doit être entretenue et non être dégradée par ces produits éclaircissants car elle reflète notre identité.

Entretien réalisé par Hannatou Daouda Oumarou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :