Actualité Niger

Lutte contre le trafic de stupéfiants au Niger: 93,643 milliards CFA de drogue saisis entre 2015 et le 3 janvier 2022 selon le gouvernement

L’Exécutif nigérien à travers son porte-parole Abdoul Kadri Tidjani se défend de protéger des narcotrafiquants. Après la saisie record le 2 janvier dernier de 200 kg de cocaïne transportés par le maire de Fachi (localité située à 1 600 km de Niamey dans le Nord-Est) à bord de son véhicule administratif, le gouvernement a présenté le jeudi 10 janvier, les résultats auxquels est parvenu l’Office Central pour Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (Ocrtis) depuis sa mise en place en 2015.

(Les Échos du Niger 13 janvier) De 2015 à la date du 03 janvier 2022, 32 tonnes 336,538 kilogrammes d’herbe de cannabis ; 21 tonnes, 466,986 kilogrammes de résignes de cannabis, 16 millions 212035 milles comprimés de diazépam, 50 millions 972 milles 631 comprimés de Tramadole, 228 kilogrammes 185 grammes de cocaïnes, 121038 comprimés d’amphétamine, 08,98 kilogrammes de méthamphétamine, 2,211 kilogrammes de crack, 1353 comprimés d’éphédrines et 481,75 grammes d’héroïne ; le tout d’une valeur marchande évaluée à 93 milliards 643 millions 473 mille 997 FCFA ont été arraisonnés. Tel est le résultat de 6 années de travail abattu par l’Ocrtis selon le porte-parole du gouvernement dans son point de presse en présence du ministre de l’intérieur Hamadou Adamou Souley, du Directeur Général de la police Boubacar Souley et des responsable de l’Ocrtis Considéré comme une zone de transit le trafic de drogue en direction du Maghreb et de l’Europe, le Niger est le théâtre de saisie de drogue en tous genre particulièrement la cocaïne et le cannabis. Face à la recrudescence du phénomène et le profil des personnes souvent impliquées, une partie de l’opinion accuse le gouvernement de protéger des narcotrafiquants, des allégations sans fondement selon le porte-parole de l’Exécutif au vu des résultats enregistrés par l’Ocrtis. Sur la période indiquée, 34 dossiers de trafics de drogue ont été introduit devant les tribunaux dont 10 déjà jugés et les personnes impliquées croupissent en prison alors que les 24 autres dossiers sont en cours d’instruction apprend-on. Selon les statistiques données par Abdoul Kadri Tidjani, la jeunesse est plus active dans ce trafic avec une très grande majorité d’hommes. Les dossiers instruits et en instances donnent « 15709 hommes interpelés et 337 femmes sont impliquées dans ce trafic dont 75% dans la tranche d’âge compris entre 18 et 39ans » indique-t-on. « Nous allons poursuivre les efforts que notre territoire ne soit pas une zone de transit pour qui que ce soit, pour que le Niger soit un pays où la drogue ne passera pas » a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Youssouf Sériba

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :