Non classé

Médias au Niger : Atelier de formation en journalisme d’investigation sur la lutte contre la Corruption

Les professionnels des médias du Niger suivent du 23 au 24 décembre 2021 à la Maison de la Presse, un atelier de formation sur le journalisme d’investigation. Initiative de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA), la cérémonie d’ouverture a connu la présence du Président de la HALCIA, Maï Moussa Elhadji Basshir et du président du Conseil d’administration de la Maison de la presse, Ibrahim Harouna.

(Les Échos du Niger 23 déc)Permettre aux médias de remplir avec professionnalisme leur mission et ainsi prendre efficacement part à la lutte contre la corruption au Niger, la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) s’en préoccupe. Elle a initié une formation à leur intention en vue de leur renforcer leurs compétences à aborder les sujets et enquêtes journalistiques sur des faits de corruption. Pendant deux jours ils seront entretenus sur le cadre juridique et institutionnel relatif aux investigations des cas de corruption et d’infractions assimilées ; l’investigation journalistique en matière de lutte contre la corruption puis sur les risques et défis du travail d’investigation journalistique à travers des cas pratiques. Selon Maï Moussa Elhadji Basshir, Président de la HALCIA, « l’objectif visé est de vous outiller pour une meilleure production d’articles de presse qui pourraient servir de base crédible à la HALCIA pour mener des investigations ». A l’en croire, la lutte contre la corruption est un combat permanent qui nécessite la contribution de tous les acteurs. « Parmi ces acteurs, les medias figurent en bonne place » a-t-il précisé avant d’exprimer ses gratitudes aux différentes parties prenantes. Président du Conseil d’administration de la Maison de la presse, « il est important de mettre l’accent sur les fondamentaux du journalisme afin de permettre aux professionnels des médias de relever de manière efficace les défis liés au traitement de l’information, surtout en journalisme d’investigation » a reconnu Ibrahim Harouna qui a témoigné : « une telle formation vient à point nommé pour aider les journalistes à intensifier la veille et les alertes pour dissuader tous ceux qui tentent de compromettre les intérêts de l’Etat ». C’est pourquoi, il a remercié HALCIA pour ses efforts qui participe à un éveil de conscience chez les professionnels des médias à s’intéresser davantage au journalisme d’investigation et par là prendre activement part à la lutte contre la corruption au Niger. Il faut signaler à présence au lancement du représentant du ministre de la communication et des relations avec les Institutions.

Oslo C. WANOU

%d blogueurs aiment cette page :