Actualités Afrique Sécurité

Attaques terroristes en Afrique de l’Ouest: le Bénin atteint, des morts et blessés graves au Nord du pays

Demeurée un nid paisible et de sécurité jusqu’à présent, le Bénin passe depuis le 30 novembre ses épreuves d’attaques terroristes. Entre le 30 novembre et de 02 décembre, c’est deux attaques terroristes qui ont été enregistrés dans le Nord du pays dans trois différentes communes, localités frontalières au Burkina-Faso avec déjà 04 morts aussi bien des terroristes que de militaires.

(Les Échos du Niger 3 déc)Le Bénin n’est plus à l’abri des attaques terroristes, entre le 30 novembre et de 02 décembre, le pays en a fait les frais dans le Nord, précisément dans les communes de Banikoara, Matéri et Porga, à la frontière Bénin-Burkina-Faso. Dans un communiqué officiel, l’Etat-Major Général des armées rapporte 4 décès, deux de part et d’autres. Ainsi, « dans la matinée du mardi 30 novembre 2021, une de nos patrouilles a été attaquée dans le lit du fleuve Mékrou au Pont Kérémou dans le département de l’Alibori. Un Djihadiste a été abattu par nos forces » a indiqué le Chef d’état-major de l’armée de terre, Colonel Fructueux GBAGUIDI. « Le lendemain, une autre position de l’Armée de Terre a été attaquée dans la nuit du 1er au 02 décembre 2021 dans la région de Porga dans le département de l’Atacora par des djihadistes » peut-on lire dans le même communiqué qui s’est attardé ensuite dur le bilan. En effet, « le bilan de cette attaque terroriste s’élève est deux (02) morts et de quelques blessés côté amis, c’est dire du côté de l’armée (NDLR) et deux (02) morts dans le rang des assaillants ; côté ennemis (les terroristes NDLR) », l’un retrouvé Banikoara et l’autre à Porga, des localités frontalières au Burkina-Faso a rapporté de chef d’Etat-major dans ce communiqué avant d’ajouter que les blessés de l’armée sont actuellement évacués pour une prise en charge appropriée dans une structure sanitaire.

Aussi, des traces de sang ont été retrouvées en direction du pays voisin. C’est dire donc que la menace est là et le chef d’Etat-major en est conscient car, « Chers frères d’armes, cette nouvelle épreuve de feu nous rappelle dans le sang et dans la douleur que le danger est réel sur le terrain. Je vous invite à revoir sans délais les postures sur les différentes positions en tenant compte de la menace » a-t-il lancé pour avertir la troupe ! Pour l’heure, le drame lié à cette attaque prend de l’ampleur. Et pour cause, saisi, le ministre délégué chargé de la défense nationale, Docteur Alain Fortunet Nouatin à tête d’une délégation a tenu à se rendre sur les lieux hier jeudi 02 décembre 2021. Malheureusement, le cortège ministériel a lui aussi une mésaventure. Suite à une crevaison, l’éclaireur du ministre a perdu le contrôle suivi de tonneaux. Des cas de blessés graves et de décès ont été également annoncés ; au moins un morts. Le Bénin connait donc de sombres épisodes et sur la chaine de télévision nationale hier jeudi, le porte-parole de l’armée a rassuré les populations de ce que l’armée est désormais en état d’alerte maximale et entend venir à bout des tentatives d’atteinte à l’intégrité nationale et autres velléités du genre. Il faut signaler qu’il a environ deux semaines, la même zone Nord du pays a enregistré une attaque et l’armée a promptement réagi en repoussant les assaillants.

Oslo C. WANOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :