Actualités Niger

Niger : le gouvernement outillé afin de conscientiser la population sur la protection des données à caractère personnel

O.C WANOU

A la faveur d’un séminaire gouvernemental qui s’est tenu le samedi 13 novembre 2021 à la salle des banquets sous la présidence du Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou, les membres du gouvernement nigérien ont été entretenus sur les enjeux de la protection des données à caractère personnel. C’est à travers des présentations d’experts en la matière.

(Les Échos du Niger 15 Nov) Les technologies de l’information et de la communication connaissent des avancés notables et cela appelle à une responsabilité accrue des citoyens. Pouvoir protéger ses données à caractère personnel s’avère du coup un défi important. Le gouvernement nigérien en est conscient et prend à cet effet toute les dispositions pour mieux outiller ses membres à mieux gérer et surtout protéger leurs données à caractère personnel. C’est à travers une série de communications conduites par des responsables et experts de la Haute Autorité de Protection des Données à Caractère Personnel (Hapdcp) sur les tenants et aboutissants de la protection des données à caractère personnel, les textes en vigueur et les conventions internationales et auxquelles l’Etat du Niger est partie prenante. Dans son allocution d’ouverture du séminaire gouvernemental, « l’évolution croissante des technologies de l’information et de la communication induit de nouvelles pratiques et mœurs, ce qui appelle à une nouvelle gouvernance administrative afin de mieux réglementer ces outils de communications » a précisé Ouhoumoudou Mahamadou, premier ministre du Niger, chef du gouvernement. Pour cause, « elle a aussi, malheureusement, occasionné l’usage abusif et incontrôlé des données à caractère personnel qui sont traitées au travail, dans les rapports avec les pouvoirs publics, dans le secteur de la téléphonie, des banques, de la santé, lors d’achat de biens ou de services, lors des voyages ou des recherches sur Internet» a déploré le chef du gouvernement qui a pointé du doigt un usage inconscient au grand dam des enjeux liés à la protection des données à caractère personnel et dans un environnement d’ignorance total par les populations des droits ou mécanismes de protection prévus par la législation en cas de violation.

Pour pallier la situation, il y a lieu d’accroître la communication afin que les populations prennent davantage conscience et surtout, parviennent à se convaincre de la nécessité de la protection des données à caractère personnel et ses enjeux. « Protéger les données à caractère personnel c’est protéger les citoyens contre des abus divers, c’est protéger leurs droits et leur dignité» a affirmé Ouhoumoudou Mahamadou. Vice-président de la Haute autorité de protection des données à caractère personnel, Boubé Ibrahim est revenu lui, sur l’importance de la protection des données à caractère personnel. Ainsi, elle « vise à endiguer les excès, à prévenir les abus, à sensibiliser, à assurer un juste équilibre des intérêts et à concilier le rôle de plus en plus important pris par les technologies de l’information dans la société avec la préservation d’une sphère privée essentielle à la dignité humaine» a-t-il fait savoir. La protection des données à caractère personnel revêt une importance capitale notamment en Afrique où, plusieurs actions et dispositifs sont pris à travers les listes d’Etat civil ou des listes électorales. Au terme des présentations d’experts, une phase de questions réponses a permis aux membres du gouvernement de satisfaire leurs diverses curiosités sur le sujet et pour d’autres, de faire des apports ou encore de partager leurs diverses expériences sur la préoccupation. Au terme des échanges, certains ont aussitôt martelé leur volonté de prendre de nouvelles dispositions afin de protéger au mieux, leurs données sur internet et les divers canaux numériques. En raison de l’importance du sujet, ils ont souhaité les échanges soient réitérés au profit de divers autres cibles en l’occurrence, aux directeurs à divers niveaux de l’administration.

%d blogueurs aiment cette page :