Actualités Niger Sécurité

Après la tuerie à banibangou l’Onu « appelle à mettre fin à ces actes de violence contre les civils »

©web

Par Youssouf Sériba

L’Organisation des Nations-Unies(Onu) a réagit ce jeudi à l’attaque meurtrière perpétrée le lundi 15 mars dernier à Banibangou dans la région de Tillabéry. « Ces attaques récurrentes contre des civils mettent en évidence les préoccupations croissantes en matière de protection des civils dans la région de Tillabéry, située le long de la frontière entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso » indique le communiqué Selon l’Onu, un demi-million de personnes (500 000) ont besoin d’une aide humanitaire à Tillabéry, dont 125 000 personnes déplacées et réfugiés. Il s’agit de la deuxième attaque la plus meurtrière contre des civils dans la région de Tillabéry cette année, après l’attaque du 2 janvier 2021, au cours de laquelle une centaine de civils ont perdu la vie peut-on lire dans le communiqué. Allusion faite ici aux attaques meurtrières des villages de Tchomabangou et Zaroumdareye dans le département de Ouallam ( région de Tillabéry). Rappelons que cette double attaque perpétrée le jour de la proclamation des résultats globaux provisoires du premier tour de l’élection présidentielle, a occasionné la mort d’une centaine de personnes.

%d blogueurs aiment cette page :