Actualité Economie Niger

Le président Issoufou inaugure 140 km de route entre Madaoua et Tamaske et lance les travaux de 65 km de bitumage

© Les Échos du Niger

Par Youssouf Sériba

Le président de la République Issoufou Mahamadou à procédé ce samedi 20 février à l’inauguration de la route Madaoua-Bouza-Keita-Tamaské. D’un coût global de 13,05 milliards dont 784 475 000 millions de FCFA pour les prestations de contrôle, les travaux de cette route ont été financés à plus de 92% par la banque ouest-africaine de développement (Boad). Des travaux de construction qui ont été lancés en février 2015 avec une durée de 38 mois et 300 emplois générés. Joignant l’utile à l’agréable, ce projet a intègré également la construction d’un Centre de santé (CSI) de type 2, la plantation de 2000 unités d’arbres d’alignement et 2 postes de péage.

©Com présidence de la république

Faisant d’une pierre deux coups, juste après l’inauguration de cette route Madaoua-Bouza-Keita-Tamaské, le président de la République a procédé au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage des tronçons Tamaské-Tahoua et Tamaské-Mararaba. D’une longueur totale de 65 km, ces travaux sont financés par la Banque Africaine de Développement (BAD) pour un montant de 23,6 milliards de FCFA. Prenant la parole à la cérémonie, le ministre de l’équipement par intérim Ahmet Jidoud souligne, « la réalisation de ces deux projets (Madaoua-Bouza-Keita-Tamaské, et Tamaské-Tahoua et Tamaské-Mararaba) s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de désenclavement interne du Programme de Renaissance, et témoigne de l’intérêt que le Président Issoufou Mahamadou porte à l’amélioration des conditions de vie des populations. « Cette route Madaoua-Bouza-Keita-Tamaské va apporter un soulagement aux populations notamment les marechers qui ont des difficultés d’écoulement de leur produit du fait du manque d’infrastructures de qualité. Ce problème à présent résolu » a souligné pour sa part Bachir Abba Nakora directeur régional des routes, « les populations doivent préserver cette route des actes de vandalisme afin que qu’elle leur serve le plus longtemps possible » a-t-il indiqué.

Marecher de Tamaské ©Les Échos du Niger

Ibrahim Abouba, un marecher venu assisté à la cérémonie d’inauguration évoque lui aussi l’importance de cette route « je pratique le maréchage depuis plus vingt (20) ans. Avant la construction de cette route nous avions beaucoup de mal à accéder aux débouchés commerciaux. Par exemple l’oignon que nous produisons, le sac de 100 kg se vent à 60.000f dans les marchés de Madaoua, ici nous le bradons à 25.000f parce-que le coût de transport pour se rendre à Madaoua était trop élevé à cause de l’État de la route. Aujourd’hui nous acheminons nos produits nous même à Tsernaoua et Madaoua et nous réalisons des bons chiffres d’affaires » conclue le marécher. On comprends ainsi l’accueil exceptionnel que les populations de Tamaské ont réservé au président de la République à cette cérémonie d’inauguration. Rappelons que depuis une semaine le président Issoufou Mahamadou qui passera le témoin le 2 avril prochain, multiplie inaugurations et lancement d’infrastructures à travers le pays. Après lancement des travaux de la route Tanout-Tiguidit à Zinder le 17 février, le chef de l’État à procédé à l’inauguration du 3e pont de Niamey baptisé pont Seyni Kountché. Le lendemain, il s’est rendu à Tahoua où il a procédé à l’inauguration du marché moderne de Tahoua avant de se rendre le 20 février à Tamaské pour l’inauguration de la route Madaoua-Bouza-Keita-Tamaské et le lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Tamaské-Tahoua et Tamaské-Mararaba.

%d blogueurs aiment cette page :