Niger : les opérateurs télécoms sommés de payer 7,3 millions de dollars à titre d’amendes.

Gouvernance

(EDN 25 juillet)L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Niger (ARCEP) a récemment indiqué qu’une amende de 4,32 milliards de francs CFA, soit environ 7,3 millions $ avaient été infligés aux opérateurs de télécommunications actifs dans le pays. Dans les détails, ce sont les compagnies Airtel Niger, Moov Africa, Niger Télécoms et Zamani qui doivent s’acquitter de cette amende. Il leur est notamment reproché de fournir volontairement des services de mauvaise qualité.

Ainsi, Zamani doit verser 1,36 milliard FCFA au Trésor public ; Airtel 1,35 milliard FCFA ; Niger Telecoms 1,19 milliard FCFA et Moov Africa 402,5 millions FCFA. Cette condamnation fait suite à un rappel effectué en août 2022. L’ARCEP avait en effet mené une campagne de contrôle de qualité des services offerts par les réseaux mobiles à travers une douzaine de localités et avait indiqué que les opérateurs devaient commencer par corriger les failles à compter du 31 août de la même année.

Entre le 9 janvier et le 20 mars 2023, l’ARCEP avait de nouveau mené une nouvelle campagne visant à apprécier les efforts qui ont été faites par les compagnies. Les analyses ont indiqué que très peu d’initiatives ont été menées et qu’en grande partie, les résultats sont mitigés. Ainsi, Niger Telecoms, Zamani, Airtel et Moov Africa ont affiché des taux de correction respectif de 20,68 % ; 22,5 % ; 55,68 % et 62,2 %.

Notons que ces différentes compagnies ont généré à eux toutes combinées un chiffre d’affaires total d’environ 406,7 millions USD en 2022. Au travers de cette amende, l’ARCEP, vient rappeler que la qualité du service est un élément qui lui tient beaucoup à

Mawulolo Ahlijah