Migration Société

Médias en Afrique de l’Ouest et du centrale : Une Conférence Régionale sur le traitement des faits de migration

Niamey a abrité hier mardi 06 septembre 2022, une Conférence Régionale sur les médias et la migration. Des participants venus du Cameroun, de la Côte-d’Ivoire, du Ghana, du Mali, de la Guinée Conakry, du Sénégal, du Nigéria et du Niger y prennent part autour du thème : « Médias et Voix de la Migration en Afrique de l’Ouest et du Centre. Les travaux ont été lancés par Mahamadou Lawali Dandano, Ministre de la Communication, chargé des relations avec les institutions, représentant le Premier Ministre en présence de plusieurs officiels et membres du corps diplomatique. Durant cette conférence, les parties prenantes de la migration entendent réfléchir et à la promotion dans les médias en Afrique de l’Ouest et du Centre des contenus difformes sur la migration dans une approche qui améliorer les conceptions à propos. Ainsi, il s’agira de veiller à rendre disponible l’information sur la migration en fustigeant l’option de la clandestinité et en promouvant les droits des migrants pour leur respect. Quatre différents sujets meubleront ces rencontres qui durent trois jours : Les enjeux et défis de la diversité des voix de la migration dans les médias ; les médias et la représentation de la migration et des personnes migrantes ; la production de contenus éditoriaux sur la migration et les facteurs d’influence et l’importance de l’accès à l’information complète et de qualité sur la migration. Une déclaration dite « Déclaration de Niamey » sur les médias est attendue avec pour objectif, information complète et crédible ; l’adoption d’un plan d’action et de recommandations visant à favoriser l’engagement des médias pour la diversification des narratifs sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre ; ainsi que le partage d’expériences de bonnes pratiques en matière de traitement de l’information sur la migration à l’attention des jeunes et des femmes. En ouverture à l’atelier, « la migration est un défi majeur auquel le Niger est confronté sous diverses formes, car le Niger constitue un véritable carrefour d’échanges et de rencontres des peuples entre l’Afrique du Nord et l’Afrique Sub-saharienne, et en raison de cette position géographique, il est devenu le théâtre d’intenses mouvements de personnes et de leurs biens » a expliqué Mahamadou Lawaly Dandano, Ministre de la Communication, représentant le premier ministre. A l’en croire, « c’est une occasion supplémentaire de replacer la question migratoire au cœur des préoccupations de la communauté internationale » en favoriser des partages mutuels s’expériences pour aboutir à un document conjoint qui définira des stratégies et actions à mener. Pour se faire, l’engagement du Niger à jouer toute sa partition pour l’atteinte des objectifs est total selon le ministre qui a déclaré :« Je puis vous assurer de l’engagement du gouvernement du Niger à mener le plaidoyer nécessaire auprès de plus hautes autorités des huit (8) pays concernés par le projet pour que la Déclaration de Niamey, le plan d’actions et les différentes recommandations issus de la conférence régionale soient pris en compte et traduits en actes ». Le ministre a reconnu et salué le rôle joué par les PTFs dans la tenue de cette rencontre notamment l’Italie et l’Unesco dont le Sous-Secrétaire Général pour la Communication et l’Information, Dr Tawfik Jelassi présent, est revenu sur quelques initiatives, notamment le projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la migration » où l’UNESCO a outillé 800 professionnels des médias sur l’identification et le traitement de sujets liés à la migration. Selon ce dernier, les médias dans leur représentations et narratifs sur la migration, peuvent légitimer ou non et susciter une prise de conscience sur la migration, les stéréotypes, attitudes et réaction du public à ce sujet. Car, une étude de l’UNESCO sur le traitement de l’information sur la migration dans les médias en Afrique de l’Ouest et du Centre souligne un quasi-plagiat de narratifs focalisés sur la migration irrégulière. Dans les actions, les acteurs et parties prenantes ne sont non plus pris en compte. La diplomate italienne au Niger, Emilia Gatto qui a pris part aux travaux a elle, salué l’initiative et l’intérêt des participants.

Oslo Chester WANOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :