Énergie Politique

Ibrahim Yacouba à la NIGELEC, le Mea Culpa d’un ex opposant désormais aux affaires

Trois (3) mois après sa prise de fonction à la tête du Ministère de l’Énergie et des Énergie renouvelables, l’histoire vient de donner au ministre d’État Ibrahim Yacouba le lieu et l’occasion de se dédire et faire son Mea Culpa. Ce, par rapport à ses propos tenus il y a un an environ sur l’accès à l’électricité au Niger.

(Les Échos du Niger 28 juillet) En mai 2021, alors que le délestage à travers le pays, suscitait réactions et débats comme à l’accoutumé sur la toile et au sein des ménages, le président du MPN, à l’époque dans les rangs de l’opposition a surfé à bon compte sur la question dans un élan jugé démagogique par plus d’un. En effet, « s’il y a un domaine qui résume en lui seul le manque de vision stratégique, l’incompétence, la faillite, l’incurie, les éléphants blancs, le mépris des citoyens, l’impunité de super-dirigeants intouchables, c’est bien celui de l’électricité » a posté sur son compte Twitter le 21 mai 2021 celui que certains Nigériens ont fini par classer ‘’faux tribun’’, abonné à la transhumance politique.

Ibrahim Yacouba à l’époque ne se doutait pas qu’il allait un jour se retrouver avec « le domaine de l’électricité » entre ses mains, c’est désormais chose faite alors il semble se rendre à l’évidence et cela se passant dans les locaux de la Nigelec.


Le ministre de l’Energie Ibrahim Yacouba a entamé mardi 26 juillet, une visite des installations de la Nigérienne d’électricité, NIGELEC . Occasion pour lui, de s’imprégner du fonctionnement et des difficultés de cette société qui opère dans un secteur important au développement au Niger. Durant cette visite, le ministre d’État a pu faire le tour de chacun des services de la direction générale de la société ainsi que ses différentes installations, ses moyens techniques et opérationnels. 
Hier mercredi 27 juillet à l’issue de la visite qui aura duré 48 H et qui l’a conduit sur une dizaine de sites, le Mea Culpa d’Ibrahim Yacouba ne s’est pas fait prié. « Je suis très heureux de voir qu’au niveau de la société Nigelec , des capacités énormes se sont développées durant des années qui ont permis d’améliorer constamment le service de la formation du personnel des capacités propres de la Nigelec de la production de l’électricité jusqu’à la distribution dans les ménages » a salué Ibrahim Yacouba qui n’a pas tari d’éloges au sujet  des performances de la Nigelec.
Il s’est particulièrement réjoui de la part importante que prend la Nigelec dans le développement du Niger partant de cette mission de production, transport, distribution et mise à disposition de l’énergie électrique où elle a convaincu de son efficacité sur le continent africain a-t-il fait remarquer. 
La fourniture de l’électricité au Niger constitue un défi majeur auquel sont confrontés les responsables politiques. Pour cause, 76,86 % de l’offre d’électricité correspondant à 1.107 GWh est fournie par le Nigeria voisin avec des perturbations permanentes liées aux ruptures de la ligne d’interconnexion Birnin Kebbi particulièrement en période de forte canicule.
À noter que ce périple du ministre de l’Énergie et des Énergies renouvelables s’inscrit dans le cadre d’une prise de contact avec les structures sous tutelle sachant qu’Ibrahim Yacouba qui a bénéficié de 5, 38 % des suffrages au 1er de la présidentielle de 2021 est entré au gouvernement à la faveur du remaniement ministériel intervenu en avril 2022 après un an de magistère du président de la République Mohamed Bazoum à la tête du pays.

Youssouf Sériba

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :