Santé

Renovation de la Maternité Issaka Gazobi, le Pr Madi poursuit les plaidoyers

Le Directeur Général de la Maternité Issaka Gazobi (MIG), Professeur Madi Nayama a transmis au Réseau des Femmes Parlementaires du Niger, le document des plans de rénovation de ladite maternité. C’était le mercredi 15 décembre 2021 en présence de la 2ème Vice-présidente de l’Assemblée nationale et présidente du réseau, Hadiza Seyni Zarmakoye, de la Secrétaire générale du réseau et des membres.

(Les Échos du Niger 17 déc)Exigüité des salles de prestation, insuffisance de places et d’espace pour accueillir les patientes, vétusté de certaines installations. La Maternité Issaka Gazobi (MIG), cet espace témoin des premiers balbutiements de plusieurs vies laisse transparaître des signes de sénilité. Face à la situation, la rénovation des installations d’impose. Informées à la faveur d’une visite des locaux, le Réseau des Femmes Parlementaires du Niger a décidé d’accompagner la maternité dans ce sens. A cet effet, le plan de rénovation souhaité par les responsables de la maternité vient d’être transmis au réseau. Un honneur pour la maternité et ses responsables qui ont ténu à saluer cette générosité du réseau des femmes parlementaire. Ainsi, « nous étions fiers de l’engagement pris par les femmes parlementaires pour soutenir notre établissement. Nous avons établi différents plans de rénovation avec un cabinet d’architecte. Je suis convaincu que le projet va réussir avec l’engagement ferme des femmes parlementaires», a déclaré Pr Madi Nayama. A l’occasion, il est revenu sur les missions de la maternité et surtout les difficultés quotidiennes qu’elle rencontre. Mais tel un bon samaritain, le réseau des femmes parlementaire est là. A l’occasion, «nous allons aller vers les partenaires pour plaider à ce que la Maternité soit rénovée en attendant sa délocalisation plus tard», a fait savoir Mariama Adamou secrétaire générale du réseau qui a rassuré de leur engagement à accompagner les efforts de l’Etat et à en réduisant la peine des femmes, usagers et agents de la maternité. Et à la présente du réseau, Hadiza Seyni Zarmakoye de promettre: «Nous irons vers les partenaires en trouver des fonds conséquents pour que ce projet soit parachevé». Selon elle, c’est une fierté de s’engager dans cet acte de dignité féminine.

Oslo C. WANOU

%d blogueurs aiment cette page :