Actualités Sécurité

Déficit alimentaire au Niger : le gouvernement annonce un programme de culture intriguée sur 16000 ha au profit de 4 millions de nigériens

Invité à répondre à l’interpellation du parlement suite à la campagne agricole déficitaire au Niger, Dr Alambédji Abba Issa, ministre de l’Agriculture, a dévoilé au public, une série de programmes qu’entend mettre en place le gouvernement pour remédier à la situation. C’était à l’occasion de la séance plénière du samedi 20 novembre 2021 dédiée au contrôle de l’action gouvernementale, sous la présidence du 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, Kalla Ankouraou en présence du ministre de la Communication, chargé des relations avec les Institutions, M. Mahamadou Zada.

(Les Échos du Niger)En réponse à la campagne agricole déficitaire, le gouvernement nigérien a pris ses responsabilités indique le ministre de l’agriculture. Face aux représentants du peuple, Dr Alambédji Abba Issa a rendu public la solution envisagée par le gouvernement qui a déjà conçu et mis en place plusieurs programmes à la suite de missions commanditées par le gouvernement « qui a vu très tôt déjà venir cette situation » selon le ministre. Ainsi, pour faire face ou pallier le déficit, un programme de culture irrigué sera mis en œuvre pour seize mille hectares (16.000) de petits périmètres. Il est attendu de cette solution, la production de 750.000 tonnes équivalent céréaliers. La mise ne œuvre dudit programme a détaillé le ministre, nécessitera 11.000 tonnes de semences améliorées, 795.000 tonnes d’engrais, 72.000 litres de pesticides, le tout pour un investissement de 50 milliards FCFA. Selon le ministre de l’agriculture, «Ce programme a été soumis au gouvernement qui a décidé de formuler un programme intérimaire d’urgence au lieu du programme de soutien. Dans le cadre du programme d’urgence, le volet culture irriguée a été doté d’un montant de onze milliards. Le programme se déroule entre novembre et mars». Un nombre important d’exploitants est visé, soit 680 ménages exploitants pour un total de 4.760.000 personnes. Par ailleurs, le parlement a interpelé à la même session le ministre de jeunesse et des Sports, Sékou Doro Adamou au sujet du renouvellement des membres du Conseil National de la Jeunesse du Niger (CNJN) en dépassement de mandat depuis bientôt trois ans mais toujours en poste.

O.C WANOU

%d blogueurs aiment cette page :