Actualité Niger Sécurité

Sécurité publique au Niger: le plan d’actions 2021-2025 de la Commission de Défense et de la Sécurité du parlement présenté aux PTF

O.C WANOU

La Commission de Défense et de la Sécurité (CDS) de l’Assemblée Nationale a présenté hier lundi 15 Novembre 2021 à Niamey, son plan actions 2021-2025 aux partenaires techniques et financiers (PTF). C’était sous la houlette du président de la CDS, Mounkaila Issa.

(Les Échos du Niger 16 Nov) Permettre aux bailleurs, partenaires techniques et financiers (PTF) d’avoir une vue globale de l’action de la CDS durant la législature 2021-2025. C’est à cette tâche qu’a sacrifié le parlement nigérien en allant leur présenter hier lundi, le plan d’actions de la Commission de Défense et de la Sécurité(CDS). C’est d’ailleurs la principale préoccupation au cœur de la session parlementaire selon le président de la Commission Défense et Sécurité, Mounkaila Issa qui a déclaré : « la présentation du plan d’action de notre commission aux partenaires techniques et financiers afin qu’ils prennent connaissance de nos priorités d’action ». Cette présentation croit-il en effet savoir, leur permettrait, de les inscrire dans leur agenda pour d’éventuels soutiens avant sa mise en œuvre. L’élaboration dudit document, (Plan d’action de la CDS, pour la durée notre législature (2021-2025) « a suivi une procédure particulière allant de l’auto-évaluation des capacités des députés, aux échanges et discussions sur les priorités individuelles et collectives des députés avant de ne retenir que neuf (9) sur les trente-neuf (39) préalablement identifiées » a tenu également préciser le patron de la CDS. Une démarche murie qui a permis aux élus du peuple de mieux comprendre le contenu notamment, les actions et priorités avant d’en faire leur feuille de route pour le quinquennat que durera leur mandat à l’hémicycle et au service des Nigériens. Dans son allocution à cette session, Mounkaila Issa a dit sa starification et témoigné ses reconnaissances au Centre de Genève pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité (DCAF), partenaire privilégié de la Commission Défense de l’Assemblée nationale pour son appui sans cesse renouvelé depuis l’installation du nouveau parlement. Il n’a pas oublié le corps diplomatique accrédité au Niger, en l’occurrence l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne, le Royaume du Danemark qui ont accompagnent Invité à prendre la parole, Louis Pasteur Musongera, coordinateur Bureau DCAF Niger, a saisi l’occasion pour rappeler le travail qu’abat le DCAF aux côtés du parlement. Ainsi, « le DCAF met en œuvre depuis 2014 un programme de renforcement de la gouvernance du secteur de la sécurité au Niger.

Ce programme concerne d’une part les forces de défense et de sécurité, en ce qui est du renforcement des capacités de contrôle interne, et d’autre part les institutions de contrôle démocratique du secteur sécuritaire dont la Commission de Défense et sécurité de l’Assemblée nationale » a-t-il souligné avant de préciser : « la présente séance résulte donc de l’atelier du mois d’octobre et l’objectif de présenter ce plan d’action aux partenaires techniques et financiers œuvrant dans le domaine de la défense et de la sécurité est que vous puissiez avoir une vue globale de l’action de la CDS durant la législature 2021-2025 » . Toute chose qui concorde avec la vision du gouvernement et chef, le président Mohamed Bazoum pour ce qui est de la bonne gouvernance en général et spécifiquement en ce qui concerne la sécurité au Niger. Dès lors, « L’objectif ultime de cette mission du DCAF est de « permettre aux différents acteurs intervenant dans ce domaine de jouer pleinement leur rôle » a achevé le coordonnateur Bureau Niger. Cette rencontre devra permettre également de faire un point et de progresser dans les appuis apporté par les PTF et le coordonnateur a nourrit le vœu qu’elle favorise une meilleure connaissance des enjeux pour faire efficacement face aux défis et enjeux liés à l’amélioration de la gestion de la sécurité au Niger.

%d blogueurs aiment cette page :