Actualité Afrique Niger Sécurité

Le président Bazoum poursuit son agenda à Paris avec la participation à plusieurs activités ce 12 novembre

O.C WANOU

A Paris où il séjourne depuis le 09 novembre 2021, le chef de l’Etat Nigérien, Mohamed Bazoum poursuit son agenda avec la participation à plusieurs activités ce vendredi 12 novembre 2021. Il s’agit entre autres de la participation à l’ouverture de la 41ème Session de la Conférence générale de l’UNESCO et aux manifestations du 75ème anniversaire de l’UNESCO après un tête à tête ce vendredi avec le président Macron et ses pairs du Sahel et une Conférence Internationale sur la Lybie en fin d’après midi.

Entretien avec Charles Michel, Président du Conseil Européen ; participation à la Réunion sur la Sécurité au Sahel aux champs Elysées puis à la Conférence de Paris sur la Libye. C’est une journée particulièrement chargée qu’ont passée le chef de l’Etat Nigérien et ses pairs du Sahel qui réfléchissent avec le président français, Emmanuel Macron à trouver des issues favorables aux problèmes qui menacent le bien-être et le développement dans le Sahel. Prenant part aux travaux, le président Mohamed et ses homologues du Burkina Roch Marc Christian Kabore, et Mahamat Idriss Début Itno du Tchad, en tête à tête avec le président Emmanuel Macron à l’Elysée. Dans la même journée de ce vendredi 12 novembre, le président nigérien a pris part à l’ouverture de la 41ème Session de la Conférence générale de l’UNESCO, ainsi qu’aux cérémonies célébrant le 75ème anniversaire de l’UNESCO.

Le numéro nigérien à par ailleurs activement pris part à une Conférence Internationale pour la Libye qui a réuni une vingtaine de chefs d’État et des représentants d’organisations internationales. Il a été question en effet pour les présidents des différents Etats d’apporter leur soutien de concert avec la France à la poursuite de la transition politique engagée et ensuite à travailler au respect à la tenue d’élections à bonne date dans ce pays. L’Etat libyen même en est conscient et y travaille. Par les décisions concertées qui seront prises à cette conférence, les Etats frères du Sahel à savoir, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso entendent apporter leur soutien à la Lybie qui en a appelé à un retrait des forces étrangères. C’est également le point de vue du président Français Emmanuel Macron qui a appelé à l’adoption de méthodes de multilatéralisme efficace. Ainsi « il nous faut maintenant adopter ces méthodes du multilatéralisme efficace pour relancer un agenda du contrôle des armements, de coopération entre les grandes puissances, et de lutte contre la désorganisation du monde, car sinon, les grands conflits qui aujourd’hui se préparent et les tensions qui menacent chaque jour d’escalade, viendront retarder ces agendas essentiels », a affirmé le président français.

%d blogueurs aiment cette page :