Actualités Economie Niger

Le gouvernement veut investir dans l’éducation pour rendre la croissance profitable

Hassoumi Massaoudou

Par Youssouf Sériba

Au Luxembourg pour la signature du Programme Indicatif de Coopération PIC 4 aux côtés du président de la République, le ministre des affaires étrangères Hassoumi Massaoudou a rappelé devant la presse luxembourgeoise et nigérienne les priorités du gouvernement. Parmi ces priorités, l’éducation figure au premier plan. Selon l’ancien ministre des Finances, « le Niger a connu ces 5 dernières années, une croissance économique moyenne de 6 % ». Un taux de croissance économique est absorbé « par un taux de croissance démographique de 4 % » fait savoir Hassoumi Massaoudou. « Nous ne pouvons pas profiter de la croissance que nous faisons si nous ne faisons pas en sorte que ce taux de croissance démographique baisse de manière significative » poursuit le ministre des affaires étrangères.Pour régler cette question de manière démocratique, le gouvernement a inscrit l’éducation au cœur de son action indique Hassoumi Massaoudou. Un accent particulier sera mis sur l’éducation de la jeune fille pour atteindre cet objectif, apprend-on, conformément au programme présidentiel de Renaissance acte 3.Ainsi, les autorités luxembourgeoises ont décidé de rehausser l’enveloppe du PIC4 qui est de 145 millions d’euros environ 95,25 milliards de FCFA contre 74,8 milliards de FCFA pour le PIC3. Outre la scolarisation de la jeune fille, cette augmentation vise des objectifs plus spécifiques comme l’augmentation d’une offre qualitative de formation professionnelle, l’amélioration du taux d’accès à l’eau potable et à un assainissement de qualité ou le développement agricole durable

%d blogueurs aiment cette page :