Actualité Élections

2e tour des présidentielles :Vers un retour de l’opposition au sein de la Ceni

Vice-président de la Ceni © Les Échos du Niger

Par Youssouf Sériba

Depuis quelques jours des informations font cas d’un retour de l’opposition politique nigérienne au sein de la Ceni afin d’occuper ses sièges restés vacants pendant plus de trois (3) ans. Interrogé sur la question ce matin le vice président de la commission électorale, Dr Aladoua Amadou reconnaît avoir eu vent de l’information cependant dit-il « si l’opposition souhaite rejoindre la Ceni elle doit écrire officiellement au ministère de l’intérieur afin que celui-ci prenne les dispositions qui s’imposent ». L’opposition doit ainsi transmettre la liste de ses représentants désignés au ministre de l’intérieur qui prendra un décret de nomination de ces représentants. Une fois nommés ces représentants de l’opposition vont prêter serment comme les autres membres qui ont siégé à la Ceni depuis son installation en octobre 2017 a insisté le vice-président de la Ceni. Depuis son installation le 23 octobre 2017 la commission électorale nationale indépendante (Ceni) a dû fonctionner sans les représentants des partis de l’opposition. Durant plus de 3 années de boycott l’opposition réunie au sein du Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République(Frddr), n’a raté aucune occasion pour affirmer de son point de vu et à qui veut l’entendre, le caractère partisan de la Ceni présidée par Me Issaka Sounna. A la veille du 2e tour de l’élection présidentielle avec un candidats issu de ses rang, tout semble indiquer que l’opposition politique nigérienne retrouve la foi et visiblement prête à reprendre ses sièges qu’elle a estimé en sous-nombre par rapport à ceux de la majorité présidentielle. Notons que la Ceni conformément au code électoral est composé de 13 membres dont 3 représentants des partis de la majorité et 3 représentants de l’opposition.

%d blogueurs aiment cette page :