Sports

Eliminatoire CHAN 2023: Le Mena perd son match après des soupçons de fraude au test PCR Covid-19 au profit des Eperviers

(Échos du Niger 29 août) 1-0 en faveur du Togo, c’est le score final du match aller entre le Mena du Niger et les Eperviers du Togo dans le cadre des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Algérie 2023, un match joué ce dimanche 28 juillet 2022 à Lomé. Des soupçons de fraude ont perturbé ce duel, pour cause, les test Covid-19 ont écarté plusieurs joueurs de l’équipe nigérienne en déplacement à Lomé. Selon l’annonce faite par le comité de la Fédération togolaise de football, huit (8) de ses joueurs sont positifs à la Covid-19 en plus d’un membre du staff technique nigérien. La nouvelle faudrait-il le souligner n’a été portée au staff nigérien qu’à la veille de cette confrontation. Une annonce contre laquelle, la Fédération nigérienne de football a affiché son mécontentement et accusé une manœuvre frauduleuse dans le dessein d’écarter ses meilleurs éléments. Dans un courrier de la Fédération nigérienne de football au président de la Commission compétition de la CAF et signé de son 1er Vice-président, Hamadou Hadari Mamane, « nous protestons vigoureusement contre la manière dont est prises en charge la question des tests Covid-19 et sur la volonté d’utiliser ces tests comme une arme contre les adversaires pour se donner les moyens de gagner le match avant le terrain ». Dans son courrier, la Fédération nigérienne de football a porté cinq griefs contre son homologue du Togo. Entre autres, elle a souligné les qualités de l’officier COVID présent, qui n’est pas un médecin, ce qui constitue une première dans l’organisation des compétitions sportives depuis l’avènement de la pandémie; la tentative policière d’entrer par effraction dans les dortoirs des joueurs déclarés positifs afin de les expulser à la veille du match, toute chose susceptible de saper leur morale ; la divulgation de la liste des joueurs déclarés positifs en leur absence et sans en aviser au préalable le médecin de la délégation et le commissaire au match. Enfin, le Fédération nigérienne a souligné la vaccination complète de tous les joueurs et l’allègement des dispositions sous régionale qui dispensent de tels sujets de l’obligation d’avoir à subir un test PCR. Il en est de même du commissaire au match qui, en plus d’avoir un pass vaccinal complet, a subi un test PCR négatif avant d’embarquer pour Lomé. Dès lors, la Fédération nigérienne de football, dans le doute, dit avoir sollicité une contre-expertise afin de voir clair dans la situation. Ce serait un nouveau feuilleton après le cas Bénin-Sierra-Leone reporté pour les mêmes « alibis ». La pratique semble donc devenir une manouvre adulée et la CAF doit au plus tôt prendre ses responsabilités et au besoin, prendre en charge personnellement cet aspect à l’avenir afin d’éviter que la situation ne se répète et surtout les désagréments aux équipes en déplacement.

Oslo Chester WANOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :