Hydrocarbures Société

Hausse du prix du gasoil : Les explications du ministre du Pétrole

(Échos du Niger 19 août) une récente interview accordée au quotidien le Sahel, le ministre du Pétrole Mahamane Sani Mahamadou est revenu sur les circonstances et les raisons qui ont poussé le gouvernement il y a quelques semaines à augmenter le prix du gasoil. Il a expliqué que la guerre en Ukraine a entraîné une baisse de la production de l’or noir ce qui s’est traduit par une augmentation des prix. « Ainsi, de 23 millions de litres de consommation de gasoil par mois avant la crise, nous en sommes aujourd’hui officiellement à plus de 50 millions de litres, avec une pression réelle qui avoisine les 80 millions de litres. » a déclaré le ministre à cet effet. Le ministre a également rappelé que contrairement aux autres pays de la sous-région qui ont connu des fluctuations importantes au niveau du prix du gasoil sur les dernières années, le Niger a maintenu les prix à la pompe intacts depuis 2013. Sani Mahamadou s’est également voulu rassurant « Cette augmentation consiste à créer une détente sur la demande domestique et donc garantir la disponibilité du gasoil ». Répondant aux questions des concitoyens qui ne comprennent pas en quoi les soubresauts doivent provoquer une hausse des prix au Niger qui est un pays producteur de pétrole, le ministre a fait preuve de pédagogie. « La Russie met sur le marché, chaque jour, presque 2 millions de barils de produits pétroliers. Par le fait de la guerre et des sanctions prises à son encontre, il y’a conséquemment une baisse drastique de l’offre. Cette baisse a aussi été accentuée par le fait que, justement à cause de cette guerre, de nombreux pays ont entrepris d’augmenter leur réserve stratégique, ce qui vient encore accentuer la diminution de l’offre. À la suite de ce phénomène, la loi du marché s’est appliquée : la baisse de l’offre provoquant toujours la hausse des prix. » Le ministre a aussi précisé qu’au Niger, la grande majorité des voitures plus de 95 % roule à l’essence, ce qui fait que cette décision ne devrait pas avoir trop de conséquences négatives sur l’économie du pays. Rappelons que depuis le 1er août, le prix du gasoil est passé de 538f à 668f.

Mawulolo Ahlijah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :