Niger

62 ans l’Indépendance au Niger : Les grandes priorités et enjeux déclinés par le chef de l’Etat

Le Niger a commémoré le hier mercredi 03 août 2022, le 62è anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. Dans ce cadre et en prélude, le Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum a adressé un message au peuple nigérien hier 02 août 2022. Du renforcement de l’Etat de droit à la bonne gouvernance, la lutte contre l’insécurité et le terrorisme, l’amélioration des performances du système éducatif doublée de la formation professionnelles de la jeunesse, le développement économique, numérique et technologique, la protection de l’environnement sans oublier la diplomatie régionale et la coopération extérieure, le chef de l’Etat a abordé une série de préoccupations susceptibles de porter le développement rapide du Niger.

(Les Échos du Niger 4 août)Selon le président de la République, « en accédant à l’indépendance, le Niger a fait de la consolidation de son unité la pierre angulaire de son projet de bâtir une Nation prospère et épanouie ». Cela passe par un certain nombre de principes cardinaux qui servent en retour de base à la démocratie, gage des libertés et du développement. A cet effet, dans sa quête d’un régime politique en harmonie avec les valeurs sociétales fondamentales, le Niger œuvre à promouvoir des valeurs universelles de démocratie et de l’Etat de droit en s’appuyant sur « l’unité, la culture de la paix, la tolérance, la solidarité et la concorde nationales ». Dans un contexte d’insécurité nationale et sous-régionale, c’est l’une des voies salutaires selon le Chef de l’Etat qui clamait déjà à son investiture en avril 2021 : « notre unité et notre solidarité seront notre immunité vis-à-vis de nos deux grands ennemis que sont le terrorisme et la pauvreté ». En s’accordant sur les diversités politiques, essence de la vie démocratique et de la vitalité, « nous avons la responsabilité collective de créer les conditions d’un consensus fort aujourd’hui plus qu’hier en vue de lutter contre la grande menace que représente le terrorisme pour notre pays » a reconnu Mohamed Bazoum qui a rappelé quelques dispositions prises pour renforcer la liberté d’expression notamment, la dépénalisation des délits par voie électronique et autres. Seule une cohésion sociale permettra au Niger de triompher de ses nombreux maux a-t-il martelé. Il a salué la « complicité » du Parlement qui s’attèle à jouer son rôle pour le renforcement de la sécurité. En témoigne le vote en Avril dernier du texte modifiant et complétant l’axe 1 de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement, relatif à la Sécurité et la Quiétude Sociale. Cela permis au Niger d’adapter sa politique sécuritaire aux mutations récentes induites par la dégradation de la situation sous- régionale et accroît l’aptitude et la capacité à mieux sécuriser le pays.

Il n’a non plus oublié la discipline et le patriotisme des Forces de défense et de sécurité qui défendent avec acharnement sur tous les fronts le Niger et ses fils au péril de leur propre vie. L’Etat a-t-il promis, continuera pour sa part à leur apporter le soutien technique, moral et autres, nécessaires à la mission. La collaboration diplomatique qui soutient cette lutte devenu un défis commun a été également reconnue et son dynamisme saluée par le président du Niger.

Amélioration de la Gouvernance prime à l’orthodoxie

« Nous devons profondément corriger notre manière de gérer la chose publique pour que nos politiques publiques soient vertueuses et garantes des effets positifs de long terme » croit savoir le chef de l’Etat, Bazoum qui a promis s’appuyer sur le rapport Général Public 2021 de la Cour des Comptes pour colmater ces brèches encore préjudiciables au succès démocratique et économique du Niger. « Conformément à mon discours d’investiture, je reste très ferme dans le combat pour le respect des biens publics a-t-il insisté avant de préciser : « notre véritable Indépendance, en tant que Nation, est tributaire de notre effort dans le développement de notre pays ». Il a rappelé l’engagement du gouvernement à satisfaire aux exigences et recommandations de la Cour des Comptes.

Renforcement de la résilience économique post-covid

Dans ce contexte mondial de relance économique, le Niger entend maintenir le cap et produire des résultats le Chef de l’Etat. « Dans la mise en œuvre du volet économique du programme de renaissance III, le gouvernement s’attèle à juguler l’impact de la pandémie de Covid-19 tout en faisant face aux effets des crises climatique et sécuritaire qui fragilisent les fondements de notre économie et même de notre société » a-t-il confié. Dans ce cadre, le gouvernement travaille à l’exploitation optimale des potentialités économiques du pays en lien avec les axes stratégiques du Plan de Développement Economique et Social (PDES 2022-2026).

Comme prévu dans ledit plan, le développement du capital humain, l’inclusion et la solidarité, la consolidation de la gouvernance, de la paix et de la solidarité et la transformation structurelle de l’économie sont les grands chantiers. A en croire le chef de l’Etat, c’est le prix à payer pour la résilience économique, un développement durable et une croissance inclusive. L’espoir est tout autant permis en raison de bonne prévisions, selon lesquelles, le Niger devrait se hisser sur le toit de la croissance en Afrique avec plus de 7%. En retour, cette croissance devrait impacter le développement de l’économie via les secteurs: agriculture, infrastructures, énergie, industries, nouvelles technologies, etc. Cette ambition de l’Etat a précisé le président Bazoum sera soutenue par la volonté de l’Etat de moderniser le secteur rural à travers la mise en place d’un programme de pôles agro-industriels basés notamment sur un partenariat public-privé. « Cela va se traduire par la création d’unités dans chacune de nos régions, en fonction des avantages comparatifs de celles-ci, intégrant des centres ruraux de collecte et de transformation des produits agricoles » a-t-il notifié. Dans le même sens, le partenariat public privé sera renforcé, avec une meilleure promotion des investissements, l’accompagnement des PME/PMI afin d’accroitre la productivité et donner les atouts au Niger de saisir les opportunités liées à l’avènement de la Zone de libre échanges continentale africaine (ZLECAF). Mais avant, une meilleure formation de la jeunesse s’impose selon Bazoum.

La formation de la jeunesse et le défi des NTIC…

« Il n’y a de richesse que d’homme ». Dans son ambition, le Niger a besoin donc de compter sur des cadres compétents, bien formés qui répondent aux exigences du marché. Avec plus du 2/3 de population jeune, ce défi s’avère plus grand au Niger. Mais à ce jour, nombre de maux accablent le système éducatif qui se révèle de plus en plus contre-performant. « Les examens de fin d’année de nos 2 cycles d’enseignement secondaire viennent de confirmer une fois encore que notre système éducatif est profondément malade. Avec des taux de réussite inférieurs à 30% au Brevet d’études du second cycle ainsi qu’au Baccalauréat » a confié le président qui a poursuivi : « nous sommes sommés d’agir vite avec détermination et intelligence ». A cet effet, il est revenu sur l’urgence de former des enseignants de qualité qui bénéficie d’un statut revalorisé. Il a également promis que l’Etat mettra les vacances à profit afin de finaliser les réformes à entreprendre en ce qui concerne la formation des professeurs des collèges et lycées. Quant au développement technologique, « Etant un pays dont les 2/3 de la population a moins de 25 ans, le Numérique doit être un des leviers de notre développement » a affirmé le chef de l’Etat. Il a évoqué dans ce sens une série de projets de l’Etat pour permettre au Niger de tirer profit de cette révolution. « Conscient de l’importance de la révolution numérique, mon gouvernement s’est engagé à améliorer significativement les taux de couverture et de pénétration de l’internet haut débit » a fait savoir Bazoum.

Il est prévu dans ce cadre, un programme de réduction de la fracture numérique à travers la connectivité de plus de 2175 villages. Plus de 3,5 millions de personnes, en zones non desservies ou sous-desservies, auront accès au cours des trois prochaines années, à la téléphonie, à l’internet haut débit et aux services financiers numériques ; ce qui profitera aux secteurs sociaux et économiques des régions couvertes. En projet également, 150 centres numériques multi-services d’ici décembre 2023 pour favoriser l’inclusion financière et numérique des populations.

Cadre et vie et protection de l’environnement…

Pays du Sahel, le Niger demeure confronté à de nombreux problèmes environnementaux et au changement climatique avec ses conséquences sur la sécurité alimentaire. En profitant de cette occasion qui coïncide avec la journée de l’arbre, le chef de l’Etat rappelé les efforts qui s’imposent au Niger qui fait face à diverses menaces. A en croire le chef de l’Etat, « les possibilités de mise en valeur de ces écosystèmes diminuent considérablement en raison de l’ensablement auquel ils sont soumis sous les effets conjugués de la pression démographique, des sécheresses, de l’érosion, des inondations et du déboisement ».

Face à l’insécurité alimentaire et le terrorisme, « il est impératif de prêter une attention particulière à la protection et au maintien des cours et plans d’eau, afin de promouvoir leur potentiel de production pour garantir des moyens d’existence sûrs aux communautés locales» a-t-il déclaré. Le gouvernement dans la lutte s’emploie pour sa part à « promouvoir des des modes d’exploitation responsables des ressources naturelles aussi bien sur les plateaux et les bassins versants que dans les vallées et bas-fonds ». Au titre du projet de la grande muraille verte, un groupe de travail est également à l’œuvre pour faciliter le financement des projets. Sachant que le Niger à lui seul ne saurait affronter efficacement le fléau, le chef de l’Etat a sollicité l’accompagnement des institutions à l’internationale.

Oslo C. WANOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :