Afrique Environnement Société

L’ Afri-Plastics Challenge attribue 750 000 £ à des innovations visant à modifier les comportements en matière d’utilisation du plastique

● Quinze (15) finalistes du troisième volet de l’Afri-Plastic Challenge –  » Promouvoir le changement  » – ont été désignés.

● Les finalistes proviennent du Botswana, du Burkina Faso, du Cameroun, de l’Éthiopie, du Ghana, du Kenya, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de l’Ouganda.

● Trois projets gagnants se verront attribuer 250 000 £ chacun en mars 2023.

● La gamification, le récit et les solutions basées sur les incitations figurent parmi les innovations clés. 0900,

14 juillet 2022 (Johannesburg, Afrique du Sud) – Quinze (15) équipes d’innovateurs de toute l’Afrique sub-saharienne ont été nommées finalistes de l’ Afri-Plastics Challenge avec des solutions qui changeront le comportement des individus et des communautés en matière de déchets plastiques en Afrique sub-saharienne. Les finalistes du Botswana, du Burkina Faso, du Cameroun, de l’Éthiopie, du Ghana, du Kenya, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de l’Ouganda recevront une subvention de 50 000 GBP pour leurs solutions. Parmi les projets qui ont atteint la finale, citons « Change at the till », une solution développée par Meeticks Africa au Botswana. « Change at the Till » est un défi de 30 jours dont l’objectif est d’amener les utilisateurs à acquérir des connaissances sur la façon dont leur utilisation de plastiques à usage unique, en particulier lorsqu’ils font leurs courses, affecte négativement l’environnement et contribue fortement aux déchets plastiques marins, et à mettre en pratique ce qu’ils apprennent. La solution consiste en une expérience gamifiée de plusieurs jours menée par un chatbot WhatsApp intelligent et une application de base Un autre projet est un modèle de Formation- Autonomisation- Promotion (FAP) développé par Catharina Natang, une organisation camerounaise. Le modèle FAP vise à fournir une formation sur la mode durable et la mobilisation des ressources aux créateurs de mode et à équiper les créateurs locaux pour qu’ils comprennent la présence subtile mais massive de tissus à base de plastique dans l’industrie de la mode, et comment cela contribue au problème mondial des déchets plastiques. Les étudiants apprendront à connaître les alternatives non plastiques innovantes qui existent et comment y accéder, ainsi que la manière de recycler, d’éliminer correctement et de sélectionner les alternatives non plastiques. Le projet organisera également des événements annuels de mode durable pour sensibiliser le public à la mode durable et réduire les déchets plastiques qui finissent dans les océans. Également en lice, la solution M-taka de l’Association kenyane Homeless of Kisumu, qui vise à former et à autonomiser économiquement les femmes pour qu’elles deviennent des agents de recyclage qui créent des communautés de recycleurs en s’appuyant sur la technologie et en induisant un changement de comportement grâce à des connexions sociales et des incitations. Grâce à une application, les masses seront ciblées afin d’accroître la culture du recyclage et de les mettre en relation avec des agents dans leur région pour collecter le plastique et le transporter vers des recycleurs. L’honorable Harjit Sajjan, Ministre du Développement International du Gouvernement du Canada, a déclaré : « La pollution plastique menace nos écosystèmes et nos systèmes alimentaires. Je crois fermement que nous devons donner aux communautés du monde entier les moyens de faire des choix durables.

Des choix qui débouchent sur un avenir meilleur et plus respectueux de l’environnement pour tous. J’ai hâte de voir le travail acharné et l’innovation de ces étonnants finalistes, et j’ai hâte d’apporter notre expertise et nos efforts pour aider l’Afrique à devenir un continent sans déchets plastiques. » S’attaquant à la pollution plastique à travers trois volets, les finalistes du troisième volet – Promouvoir le changement – annoncés aujourd’hui sont soutenus pour développer des stratégies d’engagement innovantes telles que la gamification, les incitations et les récits pour promouvoir le changement de comportement et éduquer les communautés, ainsi que pour fournir des informations sur les rôles que les femmes et les filles jouent dans la chaîne de valeur. Le problème de la pollution plastique marine prend de l’ampleur et nous devons veiller à ce que la sensibilisation se traduise par des actions et un changement de comportement à long terme, tant au niveau individuel que collectif. Pour aider les finalistes à atteindre cet objectif, ils seront soutenus par un portefeuille d’experts en la matière au cours des prochains mois afin de développer leur solution. Constance Agyeman, Directrice du Développement International de Challenge Works, a déclaré : « Le problème de la pollution plastique marine a connu une croissance rapide ces dernières années. Il est crucial que la prise de conscience se traduise par des actions et un changement de comportement à long terme, tant au niveau individuel que collectif.

Les 15 finalistes seront soutenus au cours des sept prochains mois pour développer leurs campagnes et projets de communication. Les subventions de 50 000 £ aideront les équipes à produire des preuves de changement en matière de réduction des déchets sauvages, de ségrégation des déchets plastiques, de choix d’options réutilisables ou de refus total du plastique à usage unique ». Après avoir franchi le cap de la demi-finale, chaque finaliste a déjà reçu des subventions de 5 000 £ pour développer ses idées. Trois projets gagnants se verront attribuer 250 000 £ chacun en mars 2023. Si les femmes et les populations à faible revenu sont plus susceptibles d’être affectées négativement par la pollution plastique, elles sont également une force motrice de changement positif, de leadership et d’innovation dans leurs communautés. L’Afri-Plastics Challenge a pour objectif de soutenir les efforts innovants visant à réduire la pollution plastique d’une manière qui donne du pouvoir à tous, en promouvant une plus grande intégration du genre et une plus grande justice sociale dans les politiques nationales sur les déchets plastiques. Pour en savoir plus sur l’Afri-Plastics Challenge et les 15 finalistes du volet « Promouvoir le changement », veuillez consulter le site suivant : afri-plastics.challenges.org

-FIN-

Pour les demandes des médias, veuillez contacter Brian Leputu, Africa Communications Group, sur brian@africacommunicationsgroup.com, +2772 525 3472.

À propos de l’Afri-Plastics Challenge L’Afri-Plastics Challenge, géré par les experts en innovation Challenge Works basés à Londres, s’attaque au fléau de la pollution plastique en Afrique subsaharienne grâce au financement du gouvernement canadien. Le défi comprend trois volets pour s’attaquer au problème sur plusieurs fronts.

● Volet 1 – Accélérer la croissance – les finalistes annoncés en février 2022 – récompense les solutions innovantes de gestion des déchets plastiques après leur utilisation et leur mise au rebut (c’est-à-dire les solutions en aval) – premier prix de 1 million de livres sterling.

● Volet 2 – Créer des solutions – les finalistes sont annoncés aujourd’hui – récompense les solutions innovantes visant à réduire le volume de plastique dans les emballages et autres produits avant leur utilisation (c’est-à-dire les solutions en amont) – premier prix : 750 000 £.

● Volet 3 – Promouvoir le changement – les finalistes seront annoncés le mois prochain – recherche des campagnes et des projets créatifs pour influencer le changement de comportement des individus et des communautés afin de promouvoir une consommation durable du plastique – trois prix de 250 000 £. Les 15 finalistes de l’Afri-Plastics Challenge – volet « promouvoir le changement »

● Meeticks Africa, Bostwana Change at the Till organise un défi de 30 jours qui vise à faire en sorte que les utilisateurs acquièrent des connaissances sur la façon dont leur utilisation de plastiques à usage unique, en particulier lorsqu’ils font des achats, a un impact négatif sur l’environnement et contribue fortement aux déchets de plastiques marins, et qu’ils mettent en pratique ce qu’ils apprennent. La solution consiste en une expérience gamifiée de plusieurs jours menée par un chatbot WhatsApp intelligent et une application backend.

● Ensemble artistique et culturel WAKAT, Burkina Faso Les ambassadrices de l’environnement ont pour objectif de former 20 femmes aux effets néfastes des déchets plastiques, à travers des histoires, des contes et du théâtre. Les femmes seront formées par le biais d’ateliers aux méthodes de communication, de sensibilisation et de plaidoyer, basées sur des histoires, des contes et du théâtre, et enfin formées à la commercialisation d’alternatives aux sacs plastiques, notamment les paniers traditionnels, les sacs en tissu et en ficelle et les sacs en papier.

● Catharina Natang, Cameroon Le modèle TEP de Catharina Natang vise à fournir une formation aux créateurs de mode sur la mode durable et la mobilisation des ressources, et à donner aux créateurs locaux les moyens de comprendre la présence subtile mais massive de tissus à base de plastique dans l’industrie de la mode, et comment cela contribue au problème mondial des déchets plastiques. Les étudiants apprendront à connaître les alternatives non plastiques innovantes qui existent et comment y accéder, ainsi qu’à recycler, à éliminer correctement et à choisir des alternatives non plastiques. Le projet organisera également des événements annuels de mode durable afin de sensibiliser le public à la mode durable et de réduire les déchets plastiques qui finissent dans les océans.

● Lem Ketema, Ethiopia La campagne Ye Zembil Melse fait appel à des récits créatifs, à des campagnes numériques avec des artistes et des personnalités éthiopiennes, ainsi qu’à des engagements publics. Elle élabore un guide sans plastique pour Addis-Abeba, afin de faire connaître les effets néfastes des déchets plastiques en Éthiopie, de faire revivre les alternatives traditionnelles au plastique et de plaider en faveur d’une politique d’interdiction des sacs en plastique à usage unique.

● Let’s Do It Ghana, Ghana Le Community for Plastic Reduction and Recycling Project est un projet en deux parties comprenant la sensibilisation de la communauté par le biais d’une éducation basée sur des activités et le recyclage des déchets plastiques. Il est conçu pour stimuler les actions communautaires qui apportent des changements dans les attitudes individuelles et les habitudes d’achat conduisant à une prise de conscience accrue des déchets plastiques.

● Baus Taka Enterprise, Kenya La #StopPlasticPollution Campaign s’appuie sur une application mobile pour promouvoir le tri des déchets plastiques à la source tout en sensibilisant aux pratiques de gestion responsable des déchets. Des concours sur le tri des plastiques, avec des incitations en espèces et des points pouvant être échangés contre des services médicaux dans des centres de santé partenaires, seront organisés sur l’application.

● Homeless of Kisumu, Kenya M-taka a pour objectif de former et d’autonomiser économiquement les femmes pour qu’elles deviennent des agents de recyclage qui créent des communautés de recycleurs en s’appuyant sur la technologie et en induisant un changement de comportement grâce à des connexions sociales et des incitations. Grâce à une application, les populations seront ciblées, afin d’accroître la culture du recyclage et de les mettre en relation avec des agents dans leur région pour collecter le plastique et le transporter vers des recycleurs.

● Ukwenza VR, Kenya Ukwenza VR utilise un format de narration VR pour montrer le parcours d’un morceau de plastique après son élimination. Ukwenza VR espère ainsi qu’en montrant les différentes façons dont les déchets plastiques peuvent finir par nuire à l’environnement, il encouragera les gens à faire plus attention lorsqu’ils se débarrassent de leurs déchets plastiques.

● Recycle Port Harcourt Limited, Nigeria La campagne Let’s recycle ! comprendra une sensibilisation en ligne et hors ligne par le biais de sketchs créatifs, de défis, de jeux propres, d’activités de plantation d’arbres, etc. dans le but d’éduquer les gens sur les dangers de la pollution plastique tout en les encourageant à arrêter de jeter leurs déchets et à commencer à trier/séparer correctement leurs déchets plastiques.

● U-recycle Initiative Africa, Nigeria La PLASTIC WIZE Campaign de U-recycle Initiative Africa prévoit de former 50 femmes dans 10 universités du Nigeria pour qu’elles mettent en œuvre des stratégies créatives visant à modifier les comportements afin de réduire les déchets plastiques sur leurs campus.

● Association TERANGAGÉE, Senegal SOLUTIONS ECOLO-CULTUR’ELLES a créé un programme qui commence par la sensibilisation et l’éducation à l’environnement des enfants et des habitants d’un village grâce à l’implication des acteurs locaux (principalement les femmes, les « tatas » et les jeunes pairs éducateurs, y compris les filles). Ils utilisent des outils culturels innovants tels que des chansons éducatives, des chorégraphies, des histoires courtes en vidéos animées, des jeux et des ateliers artistiques.

● Moonshot Dynamics, South Africa Paycycle utilise un système de récompense numérique basé sur un point de vente (PDV) visant à éliminer les sacs en plastique à usage unique et à promouvoir les sacs à provisions réutilisables (RUSB) non plastiques qui sont également recyclables et écologiques. À l’aide d’une multitude d’applications mobiles personnalisées pour les acheteurs de différentes classes économiques, Paycycle suit l’utilisation des sacs par les consommateurs dans les magasins partenaires et récompense les consommateurs avec des points de fidélité pour l’achat et la réutilisation des sacs réutilisables.

● Soapbox South Africa, South Africa L’utilisation par Captain Fanplastic du récit comme élément central de l’éducation sur le plastique nous permet de contribuer directement à la résolution de ce défi. Le programme est conçu pour être extensible, dans la mesure où nous sommes en mesure d’offrir la possibilité d’utiliser des filles et des femmes en tant que leaders, animatrices et formatrices dans le cadre d’une éducation indispensable au sein des communautés.

● Vhembe Biosphere Reserve, South Africa Turning your Trash to Treasure est basé dans la réserve de biosphère de Vhembe et vise à travailler avec des écoles, des communautés tribales et des femmes ramasseuses de déchets pour sensibiliser certaines écoles en encourageant le recyclage des déchets dans les écoles. Tous les déchets collectés seront acheminés vers une entreprise locale, Dziphathutshedzo Green Surface, qui utilise le plastique pour fabriquer des briques de pavage, des tuiles en plastique et d’autres produits en plastique tels que des règles et des étuis à crayons.

● Eco Brixs, Uganda La Plastic Manufactures and Recycling Union a pour objectif de créer l’Association ougandaise du recyclage, dont les membres proviennent de toute la chaîne de valeur du recyclage du plastique. L’association souhaite créer une carte interactive où des médias riches et des données présenteront toutes les personnes engagées dans le recyclage dans le pays. À propos de Challenge Works Challenge Works est le nouveau nom de Nesta Challenges. Nous sommes une entreprise sociale fondée par Nesta, l’agence britannique pour l’innovation. Depuis une décennie, nous nous sommes imposés comme un leader mondial dans la conception et l’organisation de prix à fort impact qui encouragent l’innovation de pointe pour le bien social. Au cours des dix dernières années, nous avons organisé plus de 80 prix, distribué 84 millions de livres sterling de fonds et collaboré avec 12 000 innovateurs. Le monde se trouve à un moment critique. Ensemble, nous sommes confrontés à de multiples problèmes qui s’aggravent, mais il existe d’énormes possibilités de découvrir des solutions et de repousser les frontières de l’innovation. L’impact du changement climatique se fait sentir plus durement chaque année, mais l’innovation peut l’atténuer ; il est possible d’inverser la tendance à l’augmentation des maladies chroniques et à l’aggravation des inégalités mondiales en matière d’accès aux soins de santé ; un monde de plus en plus complexe, connecté et numérique pose une multitude de défis sociétaux, mais rend également possible des changements technologiques rapides, positifs et susceptibles de changer la vie – s’ils sont maîtrisés et dirigés correctement. Nous pensons qu’aucun défi n’est insurmontable. Challenge Works s’associe à des organisations, des organismes caritatifs et des gouvernements du monde entier pour dénicher les entrepreneurs et leurs innovations qui peuvent résoudre les plus grands défis de notre époque.

Les prix Challenge défendent l’innovation ouverte par le biais de la compétition. Nous spécifions un problème qui doit être résolu, mais pas ce que la solution devrait être. Nous offrons d’importantes primes en espèces pour encourager divers innovateurs à appliquer leur ingéniosité à la résolution du problème. Les solutions les plus prometteuses sont récompensées par un financement de démarrage et un soutien au renforcement des capacités par des experts, afin qu’elles puissent prouver leur impact et leur efficacité. La première ou la meilleure innovation à résoudre le problème est gagnante. Cette approche uniformise les règles du jeu pour les innovateurs inconnus ou qui n’ont pas encore fait leurs preuves, afin que les meilleures idées, quelle que soit leur origine, soient mises à profit pour relever les défis mondiaux les plus difficiles. Visitez-nous à challengeworks.org Á propos du Gouvernement de Canada Dans le cadre de l’engagement à réduire les plastiques marins à l’échelle mondiale, le gouvernement du Canada a lancé un projet visant à améliorer la gestion des plastiques en Afrique subsaharienne. L’Afri-Plastics Challenge vise à réduire les plastiques marins dans les pays d’Afrique subsaharienne en élaborant et en mettant à l’échelle des solutions novatrices à la mauvaise gestion des plastiques. L’Afri-Plastics Challenge met particulièrement l’accent sur la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. Sans être limité par le sexe, le défi encourage les femmes et les filles à participer en soumettant leurs solutions.

Apprenez-en davantage sur les partenariats internationaux et les initiatives du Canada visant à réduire la pollution plastique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :