Actualité Éducation

Éducation : Niamey recherche 20 milliards de FCFA pour se débarrasser des classes en paillotes

L’opération « ’ zéro classe paillote »’ lancée il y a quelques mois par la ville de Niamey devrait bientôt être effective. C’est ce qui ressort d’une table ronde organisée ce 6 juillet 2022 et à laquelle ont pris part le Premier ministre, les premiers responsables de la ville de Niamey ainsi que les acteurs du monde éducatif.

(Les Échos du Niger 7 juillet) Au cours des discussions, les différentes parties ont exploré les mécanismes qui peuvent permettre de remplacer progressivement ces classes en paillotes dans tous les établissements scolaires de la ville de Niamey. Plusieurs méthodes de constructions alternatives pouvant permettre d’avoir des salles à bas coût ont été analysées. D’ailleurs, à l’issue d’un concours d’architecture le gouvernement avait déjà retenu les modèles les plus prometteurs. Leurs constructions devraient démarrer à court terme.

Pour réaliser ce projet, la première ville du Niger entend mobiliser 20 milliards de francs CFA au cours des deux prochaines années. La ville a d’ailleurs donné l’exemple en annonçant une contribution de 1 milliard de francs CFA.

Dans son allocution le Premier ministre, M. Ouhoumoudou Mahamadou est revenu sur le grand intérêt que porte le gouvernement à la question de l’éducation. « L’éducation est de toute évidence l’un des instruments les plus puissants pour lutter contre la pauvreté et les inégalités, ainsi que pour jeter les bases d’une croissance économique solide »’ a-t-il déclaré à ce sujet.

Il est également revenu sur les difficultés auxquelles le secteur de l’éducation se retrouve confronter notamment en ce qui concerne une insuffisance des capacités d’accueil et a présenté les actions que le gouvernement compte mener pour renverser une situation dont les conséquences pourraient être catastrophiques pour le pays. “Si je considère le défi de l’éducation comme notre plus grand défi, c’est parce que je sais que le faible taux de scolarité et le taux élevé des échecs scolaires ont pour effet de priver des contingents très nombreux d’enfants et de jeunes une réelle chance d’éducation »’ conclu le chef de l’Exécutif.

Pour rappel, des incendies ayant ravagé des classes en paillotes ont conduit à la mort de dizaines d’enfants à Niamey au cours de l’année 2021. Ces drames avaient suscité l’émoi et l’indignation des populations.

Mawlolo Ahlijah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :