Niger Sécurité

Bavure à Maradi? 7 enfants tués dans une frappe de l’armée nigériane sur le sol nigérien

7 enfants tués dans une frappe de l’armée nigériane sur le sol nigérien
Sept(7) enfants ont trouvé la mort et 5 autres blessés dans le village de Nachadé au cours d’une frappe aérienne de l’armée nigériane qui visait les bandes armées sur la frontière du Nigeria, a annoncé le dimanche 20 février le gouverneur de la région de Maradi Chaibou Aboubacar à l’Agence France Presse (AFP).
Les faits se sont déroulés le vendredi 18 février alors que la Nigerian Air Force (NAF) menait une attaque contre les bandits armés qui sévissent dans la bande sud de la maradi. Selon Chaibou Aboubacar, le drame est survenu par accident, « Il y a eu une erreur des frappes nigérianes qui se sont abattues juste à la frontière et qui on fait des victimes sur notre territoire dans le village de Nachadé » a-t-il déclaré.
Erreur ou y’a-t-il bavure? Les bavures de la NAF sont monnaie courante dans cette bande frontalière. En janvier 2017, 70 civils ont été massacré dans un camp de déplacés à Raan un village situé dans le Nord-Est du pays.
En avril dernier 2021, ce sont des soldats de l’armée nigériane qui ont été victime d’un bombardement de la Naf qui les aurait confondus à des terroristes, une enquête a été alors ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de l’affaire qui avait suscité un émoi sur les réseaux sociaux.
Pour le cas de ces 12 enfants et leurs parents inconsolables, point d’enquête annoncée pour l’heure encore moins de justice, le gouverneur Chaibou Aboubacar a acté la thèse de « l’erreur de frappe »

Youssouf Sériba

%d blogueurs aiment cette page :