Actualités Élections Niger

Présidentielle 2e tour : réunion d’information d’échange entre la Ceni, les médias et les acteurs de la société civile

© Les Échos du Niger

Par Youssouf Sériba

La Commission Électorale Nationale et Indépendant (Ceni) a rencontré ce mercredi 10 février, les responsables de médias et les acteurs de la société civile. La réunion qui s’est tenue au Palais des congrès de Niamey, vise à partager avec les participants le bilan fait par la Ceni sur l’organisation et du déroulement des élections locales, législatives et présidentielles 2e tour et recueillir des recommandations pour le scrutin du 21 février. Dans sa communication le président de la Ceni Me Issaka Sounna est revenu sur les défis importants relevés par son institution depuis le démarrage du processus. Il s’agit entre autres de l’organisation des audiences foraines qui ont permis l’établissement de plus de 2 millions de pièces d’état civile aux citoyens ; l’établissement d’un fichier électoral biométrique fiable en 8 mois ; l’acheminement du matériel électorale sur l’ensemble du territoire dans un contexte sécuritaire et sanitaire difficiles. Par ailleurs, le président de la Ceni s’est réjoui de la bonne tenue des différents scrutins avant de relevé les manquements et insuffisances constatés tout au long du processus. Au nombre de ces insuffisances Me Issaka Sounna a fait cas des difficultés liées à la qualité du réseau internet qui a perturbé la remontée des données, résultats et autres informations à travers le pays ; la forte proportion de bulletin blanc et nul durant les opérations de votes etc. Après cette communication du président de la Ceni, s’en est suivie un riche débat sur les différents question qu’il a abordé particulièrement les points d’insuffisance. Les participants ont eu à faire des propositions dans le sens d’améliorer l’organisation du second tour. Pour l’acteur de la société civile Nouhou Arzika président du Mpcr, la Ceni doit « prendre toutes les dispositions afin de réduire le nombre trop élevé de de bulletin blanc et nul ». Autres choses décriées par le président du Mpcr, c’est la situation quasi-suspecte de plusieurs bureaux de vote où il y’a eu 100% de votants. Le président de la Ceni dit avoir pris bonne note de toutes ces recommandations afin de mieux organiser le 2e tour de l’élection qui se tiendra le 21 février 2021.

%d blogueurs aiment cette page :