Sécurité : la révision de deux hélicoptères d’attaques nigériens bloqués par la France

Actualité Sécurité

(Les Échos du Niger 8 sept) Selon le magazine Jeune Afrique, la révision de deux hélicoptères de combats nigériens de type Gazelle a été récemment bloqué par la France. Ces deux engins volants font partie d’un lot de cinq appareils que l’ancien pays colonisateur avaient offert au Niger dans le cadre des accords de coopération militaire qui liaient les deux pays et de l’aide à la lutte contre le terrorisme.

Ces accords militaires ont été dénoncés par les nouvelles autorités du pays au lendemain du coup d’État qui a mis fin au pouvoir du président Mohamed Bazoum.  Allant plus dans les détails, le magazine Jeune Afrique indique que le 2 août dernier, le groupe Sabena Technics a réceptionné à des fins de révision sur son site de Marignane non loin de Marseille, deux hélicoptères de type Gazelle de l’armée de l’air nigérienne qui n’étaient plus en état de voler. Mais à ce jour, les deux appareils n’ont pas été réparés et leur remise en état ne semble pas être à l’ordre du jour. Paris qui ne reconnait pas les autorités du CNSP aurait opposé son véto aux travaux de maintenance.

Alors que les discussions sont en cours pour un retrait rapide des forces françaises et que l’ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté a été expulsé par la junte, cette nouvelle posture de la France ne risque pas d’arranger les choses. Le ressentiment contre la France a atteint son paroxysme au Niger. De nombreuses organisations de la société civile ont joint leurs voix à celle du CNSP pour exiger le rapide départ des soldats présents sur le territoire français.

Mawulolo Ahlijah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *